Mariage / Célibat

Le couple, un OVNI ?

Chacun rêve de vivre le grand amour et peu semblent y parvenir. Comment pourrait-on alors encore faire confiance au couple ?

J’ai trouvé l’amour à Jérusalem…

Virginie a trouvé l’amour par 3 fois à Jérusalem : elle est tombée amoureuse de la ville, son coeur a vibré de l’adoration de Son Seigneur… et elle y a même trouvé la moitié de sa foi.

Céliba-taire

Oui, vous le connaissez tous, il s’agit du célibat-Taire, celui que l’on pense muet, dénué de bons sens, à l’image de cet enfant que l’on oppresse et qui désarmé, se retrouve au piquet.

Le mariage fait grossir

Deux kilos : c’est le poids moyen que prendraient les couples après le mariage d’après une étude réalisée par des chercheurs allemands.

Conseils aux célibataires : donner une chance

Assalamou ‘aleikoum

Suite aux révélations pas « top » concernant la rupture d’un processus de mouqabala, je me permets de vous écrire afin de faire part, à mes frères et soeurs, de conseils lors des rencontres et de l’état d’esprit qu’il me semble bon d’adopter. Nous sommes d’accord pour dire que les rencontres en vue d’un mariage sont plutôt rares, alors optimisons-les !

Comment rencontrer son futur mari en islam ?

La question du célibat fait couler beaucoup d’encre (et de larmes) dans la oumma et force est de constater qu’il est difficile de rencontrer la perle rare. Une lectrice a décidé de nous écrire son histoire, comme un douloureux appel du cœur.

Intimité : quand le tabou étouffe

Pour la quasi totalité des métiers existants, il y a une formation par laquelle il faut communément passer. Pourtant, lorsqu’il s’agit de choses fondamentales comme l’amour, la vie de couple ou encore la sexualité, c ‘est le désert absolu. parlons donc de ce tabou.

Le mariage est-il en souffrance ?

Après deux articles que vous avez énormément plébiscité, à savoir Parole aux hommes : célibat et mariage et Un homme face au célibat, un autre représentant de la gente masculine nous a fait le plaisir de s’essayer à l’analyse des causes qui peuvent nuire au mariage.

Mère en souffrance : « C’est ta fille ou moi »

Il y a quelques années de cela, quatre ans exactement, j’ai rencontré un homme qui allait devenir mon mari. Nous étions tous les deux de cultures différentes, lui était marocain, et moi, j’étais belge. J’ai toujours voué ma vie à Dieu, bien qu’il n’y a que 4 ans que je me sois convertie à l’islam. Hamdollillah… Mais je ne savais pas qu’en franchissant ce pas, de douloureuses épreuves allaient m’attendre…