Mariage / Célibat

Céliba-taire

Oui, vous le connaissez tous, il s’agit du célibat-Taire, celui que l’on pense muet, dénué de bons sens, à l’image de cet enfant que l’on oppresse et qui désarmé, se retrouve au piquet.

Le mariage est-il en souffrance ?

Après deux articles que vous avez énormément plébiscité, à savoir Parole aux hommes : célibat et mariage et Un homme face au célibat, un autre représentant de la gente masculine nous a fait le plaisir de s’essayer à l’analyse des causes qui peuvent nuire au mariage.

Organiser un mariage sunnah avec les conseils de Sabrina

Une entrepreneuse dans le domaine du mariage vous invite à découvrir son parcours, sa société mais aussi et surtout les valeurs qu’elle souhaite défendre à travers son projet. Elle nous donne également les 4 clés pour faire de votre mariage un mariage sunnah réussi.

Mouqabalas ou mouqablablas ?

Notre chroniqueuse Saadia de One way to ihsan rend justice aux faux-plans en tous genres et aiguise sa plume incisive sur un sujet qui fait couler autant d’encre que de larmes : la mouqabala ! Enjoy !

Le prince charmant…

Le prince charmant, comme défini lors d’un précédent article, nous aime pour toutes nos qualités d’épouses que nous sommes…n’est ce pas !

Saint-Valentin : « Je t’aimerai toujours » ?

Lueur romantique baignée par la flamme vacillante d’une bougie, ambiance feutrée bercée par le doux son cristallin de vos rires complices, œillades charmeuses, tapis de roses, tendres « je t’aime » susurrés au creux de l’oreille… oui nous y sommes Imanettes, THE jour où il faut déclamer son amour à sa moitié, offrir un immonde présent parmi la surenchère guimauvesque de cœurs et de cupidons potelés tous plus kitsch les uns que les autres, et dépenser une fortune dans un restaurant au menu dont seuls les intitulés sont alléchants, au coude à coude avec une ribambelle d’autres couples dont les conversations les plus intimes n’auront plus de secrets pour vous !

Al khul : le divorce demandé par la femme

Le mariage est une institution sacrée (mîthâq ‘Azîm) et aimée d’Allah. Malheureusement, il peut arriver que l’épouse souhaite rompre celui-ci et demande le divorce : al-khul’. Si cela est autorisé, cette demande ne doit intervenir qu’en dernier recours et répond à des conditions bien précises.

Je suis mariée donc j’oublie…

Je suis mariée donc j'oublie... Ah les joies du mariage ! Un bonheur à l’état pur ! Que-Du-Bonheur hein ?!!

Petite beauté a trouvé son prince charmant. Notre finesse, notre douceur, cette pointe de féminité en nous l’ont juste ébloui…Humm…

Bon, la porte est fermée ? Personne à gauche, personne à droite, on est entre nous ?

Le couple, une miséricorde au quotidien

Le couple, une miséricorde au quotidienBismillah Ar-Rahman Ar-Rahim
Au nom de Dieu, le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux.
Ainsi commence chaque sourate (exceptée une) du Saint Coran, mais aussi chacune de nos actions, chacun de nos discours, chacun de nos écrits, etc. Cette « miséricorde » n’est pas un mot anodin seriné sans fondement : cela doit faire partie intégrante de nous et de notre jihad (effort) quotidien.

Mariage « fi din » ou mariage « bling-bling » ?

Parce que le mariage musulman est beau, digne et noble, et qu’il est malheureusement bien trop souvent sali par l’orgueil d’une fête monumentale et par l’indécence de l’oubli … en cette époque estivale propice aux unions, demandons-nous s’il n’est pas mieux de privilégier le « fi din » plutôt que le « bling-bling ».

Voici donc les 6 commandements d’un mariage réussi (valable pour les mariés mais aussi et surtout pour les invités):

• Dans le rappel tu te marieras
Parce que parler des makrout trop sucrés ou de la mariée trop maquillée c’est (pas) bien, et parler d’Allah c’est mieux ! (et puis entre nous, on bannit la médisance ; chacun à sa place et les chameaux seront bien gardés). Le mariage doit tourner autour du rappel de Celui pour qui on le célèbre : Allah. On multiplie donc les invocations en faveur des mariés, on se remémore mutuellement les bienfaits du mariage, sa sagesse, sa noblesse, et on adopte le bon comportement.

• De pudeur tu t’habilleras
Parce que les robes de princesse c’est (pas) bien, et la robe de la pudeur c’est mieux ! Il y a en islam des prescriptions et conditions concernant la tenue de la musulmane (et du musulman) qui ne sont pas faites pour les chameaux ^^, donc on les remplies !

• La simplicité tu privilégieras

Parce que l’excès et la démesure c’est (pas) bien, et la simplicité et la sobriété c’est mieux ! Et plus que d’être des valeurs sûres et intemporelles, elles sont surtout à l’image des enseignements de notre bien-aimé prophète salallahou ‘alayhi wa salam : il portait des vêtements simples, n’aimait pas l’étalage ni l’exposition et aimait la simplicité dans toutes choses.
Anas rapporte : « J’allais inviter les musulmans au repas de noces et comme il n’y avait ni pain, ni viande, le Prophète salallahou ‘alayhi wa salam ordonna d’étendre des nappes et d’y placer des dattes, du fromage et du beurre. Tel fut le repas de noces donné pour Safiya. » [Bukhari]

• Le gâchis tu éviteras
Parce que des plats à profusion c’est (pas) bien, et la juste mesure c’est mieux ! Donc on ne prévoit pas plus que le nécessaire, et on fait ikram (aumône) des restes consommables aux invités, nécessiteux et animaux.

• Le DJ tu congédieras
Parce qu’« on ne vit qu’une fois zerma zerma » c’est (pas) bien, et parce que JUSTEMENT on ne vit qu’une fois ! (et qu’il ne faut donc pas se louper dans cette vie-là !). On bannit donc musique et trémoussage-de-hanches-zdeg-zdeg, et on sort ses plus beaux nasheed ! (chants religieux sans instruments hormis le tambourin). Parce que la bénédiction se trouve dans le rappel d’Allah et pas dans celui de Takfarinas !

• Le droit d’Allah tu n’oublieras pas

Parce que retarder sa prière c’est (pas) bien, et prier à l’heure c’est mieux ! Donc on s’accorde une pause « prière à l’heure », quitte à faire un petit appel au micro pour que les retardataires n’oublient pas cette obligation, et que les hommes prient en jama’a. On sait que lors de la prière « Allah ne cesse de se tourner vers Son serviteur tant que ce-dernier ne se détourne pas, car dès qu’il se détourne, Allah se détourne aussi de lui » donc que dire de celui ou celle qui se détourne complètement de l’heure de la prière ?

Allez sur ce, vive les mariés ^^ !
(parce qu’un mariage islamiquement correct est un mariage heureux!)


Send this to a friend